actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
 
Nous sommes tous différents - Collège Mont La Salle (Liban)

Nous sommes tous différents : Les frontières ne figurent que dans nos âmes

Il est vrai que l’information est déjà accessible en une touche car le  « clic » est   dépassé.
Il est clair que l’apprentissage peut se faire déjà en ligne.
Raison de plus pour que le professeur rende son apprentissage plus intelligent en forgeant sa culture pour épater ses apprenants, inciter leur curiosité en se rendant indispensable, joignant la technologie à l’humain.
 
Oui, nous avons bien dit «l’humain ». Relations humaines. Découvrir l’autre. Aller vers l’autre. Etablir des liens avec l’autre. Mais, en fait, c’est qui cet « Autre » ? Question à laquelle les élèves de la classe de 4ème du Collège des Frères Mont La Salle - Aïn Saadé sont confrontés.
Ils cherchent. La technologie prend sa place. Devant la panoplie d’informations qu’offre Internet, c’est le chaos. « C’est trop philosophique, disent-ils !» Pourtant, le mot « Autre » leur paraissait très, même trop simple.
Le professeur prend sa place. Des échanges, des débats, des situations, des circonstances… Enfin, l’autre c’est toi, l’autre c’est moi…. Chacun a une grande estimation de sa place et de la place de l’autre dans la société.
L’autre peut être aussi synonyme de différent. Mais tous les autres sont différents. Que serait-ce si cet autre n’est pas normal ? Mais, en fait, c’est quoi la normalité ? Nous sommes tous des personnes uniques aves nos propres connaissances et difficultés.
Le CDI met la main à la pâte : « Les autres, mode d’emploi » un roman de Madame Sylvie Baussier plongera les élèves dans une autre dimension pour accepter l’autre. Une histoire émouvante qui a attaché les lecteurs au personnage principal qui n’est qu’un jeune autiste atteint du syndrome d’asperger. « Autiste » est-ce une injure ou un handicap ? Comment vivre avec les autres, quand on n’a pas leur mode d’emploi ?
Une occasion se présente. « Le Salon du Livre Francophone de Beyrouth ». Terrain d’accueil et médiateur culturel, le CDI s’implique encore une fois pour aller au-delà des frontières de l’établissement. L’invitée, à la surprise des élèves sera l’auteure du roman en cours d’exploitation.
Les jeunes s’activent. Une rencontre avec une psychomotricienne, travaillant  sur l’intégration des enfants autistes dans les écoles est réclamée. Touchés par cette différence, les choses semblent se compliquer. Ils cherchent à s’exprimer.
Les axes de productions se multiplient :
- Un micro-trottoir dans la cour du collège et ailleurs demandant au public : « Qu’entendez-vous par un enfant autiste ? » suivi par une statistique au résultat « choquant » selon les élèves.
- Une interview filmée, témoignage d’une mère dont le fils est autiste.
- Des poèmes engagés des plus pertinents qui appellent à l’acceptation de l’autre et défendant cette cause humanitaire.
- Dramatisation d’un extrait du roman en modifiant le point de vue des personnages.
- Des sujets d’invention et des lettres adressées à Arno, le personnage principal du roman.
 
Toutes ces productions ont été présentées au cours du Salon du Livre Francophone de Beyrouth en la présence de l’auteure du roman, touchée par l’éveil, la sensibilité  et la plume de ces jeunes ados lasalliens.
 
            Enfin, si grâce à internet, le monde est devenu très tôt un village planétaire où l’autre est directement accessible à l’autre bout de la terre, grâce à la lecture et à l’écriture, nous dépassons les frontières, en sortant de nous-mêmes, de notre sécurité et de nos préjugés pour aller à la rencontre de l’Autre qui est à côté de nous.
 
Voici quelques impressions des élèves qui ont souhaité s’exprimer suite à la lecture de cet ouvrage :

  • L’auteure, Madame Sylvie Baussier étant elle-même mère d’un enfant atteint de ce syndrome, est pour nous une leçon de courage et de dignité.

  • Aidons ceux qui ne nous ressemblent pas au lieu de se moquer d’eux. Enrichissons-nous de leur différence plutôt que nous en détourner.

  • J’ai été peinée de lire ce que pouvait ressentir ce jeune adolescent face à l’indélicatesse de certains et à la bêtise des autres.

  • Ce n’est pas uniquement Arno qui a une étiquette. Nous aussi, nous en avons. Chaque individu, chaque société :

« Je suis ado, je ne suis pas rebelle ! »
« J’aime la lecture, je ne suis pas un nerd ! »
« Je n’aime pas le système scolaire, je ne suis pas inculte. »
 « Je suis femme, je ne suis pas objet ! »
 
Guilda RAAD
Documentaliste Responsable du CDI
 
 
 
 

Retour

 

Retour

         
 
Site 300LaSalle



Subscribe to our mailing list

* indicates required




Bulletin N. 257
La RÉGION LASALLIENNE D’AFRIQUE ET MADAGASCAR
« Une Région toujours en construction … »

Bulletin N. 257 (pdf – 13MB)


lasalle-po.org